Mercredi 20 avril Séance n°20 (plus que 13)

English version
enemy
Apprends à connaître ton ennemi et connais-toi toi-même, et tu pourras livrer cent combats sans désastre. (Sun Tzu)

S’il s’agit d’affronter sérieusement le cancer de la prostate, nous devons en apprendre plus sur ce scélérat qui s’est imposé sans y être invité et qui continue à nous pourrir la vie, bien qu’on lui ait clairement fait comprendre qu’il n’était pas le bienvenu.

Vous vous sentez en forme ? Bon, alors voici quelques questions rapides pour vérifier l’étendue de vos connaissances sur le cancer de la prostate. (Réponses ci-dessous – les liens sont en anglais)

Question 1 : Combien d’hommes au Royaume-Uni auront un cancer de la prostate à un moment donné de leur vie ?

a) 1 sur 8    b) 1 sur 16    c) 1 sur 24

Question 2 : «En 2030, le cancer de la prostate est appelé à devenir le cancer le plus courant sur l’ensemble du Royaume-Uni.  » Vrai ou faux ?

Question 3 : Où trouve-t-on le plus de cas de cancers de la prostate ?

a) en Europe occidentale    b) en Australie et Nouvelle-Zélande    c) en Amérique du Nord

Question 4 : « La première personne qui reçut un traitement de radiothérapie en 1896 était un homme ayant un cancer de la prostate. » Vrai ou faux ?

Question 5 : Si votre frère a un cancer de la prostate comment cela augmente-t-il le risque d’en développer un vous-même ?

a) Environ deux fois plus de risque    b) Environ quatre fois plus de risque    c) Aucune différence, tout dépend si votre mère ou votre sœur a eu elle-même un cancer du sein.

Question 6 : Laquelle des personnes suivantes est décédée d’un cancer de la prostate ?

a) Nelson Mandela    b) Frank Zappa    c) Laurence Olivier    d) Telly Savalas    e) James Brown

Question 7 : Quand a-t-on identifié le cancer de la prostate pour la première fois ?

a) 1853    b) 1893    c) 1923

Question 8 : « Si vous éjaculez en moyenne plus de 21 fois par mois, vous êtes moins susceptibles d’avoir un cancer de la prostate. » Vrai ou faux ?

Réponses

Question 1 : a)

1 homme sur 8 au Royaume-Uni va développer un cancer de la prostate au cours de sa vie. Chez les hommes de couleur, ce chiffre passe de à 1 à 4 sur 8. Plus d’infos ici

Question 2 : Vrai

Si l’on suit la tendance actuelle, d’ici 2030, le cancer de la prostate est appelé à devenir le cancer le plus courant sur l’ensemble du Royaume-Uni. Plus d’infos ici

Question 3 : a)

C’est en Australie et en Nouvelle-Zélande que l’on trouve le plus grand nombre de cas de cancer de la prostate. Viennent ensuite l’Amérique du Nord et le Royaume-Uni. Plus d’infos ici

Question 4 : Faux

La première personne traitée par radiothérapie fut Rose Lee, une femme atteinte d’un cancer du sein. Il s’avéra impossible de traiter efficacement le cancer de la prostate par radiothérapie jusqu’à ce que l’on développe des accélérateurs linéaires à haute énergie, délivrant des faisceaux de rayonnement capables de pénétrer le corps en profondeur. Plus d’informations ici et

Question 5 : a

Vous avez deux fois et demi plus de risque de développer un cancer de la prostate si votre frère en a un. Si votre mère ou votre sœur a eu un cancer du sein, en particulier diagnostiqué avant l’âge de 60 ans et avec des gènes BRCA1 ou BRCA2 défectueux, cela augmente aussi votre risque. Plus d’infos ici.

Question 6 : b et d

Frank Zappa et Telly Savalas sont morts du cancer de la prostate. Nelson Mandela, Sir Laurence Olivier et James Brown ont tous eu un cancer de la prostate, mais ils sont décédés d’autre chose. Plus d’informations ici et

Question 7 : a

Bien que la prostate ait été décrite par l’anatomiste vénitien, Niccolò Massa en 1536, et illustrée par l’anatomiste flamand Andreas Vesalius en 1538, le cancer de la prostate n’a été identifié qu’en 1853, dans un article publié dans « Le Lancet ». Plus d’infos ici

Question 8 : Vrai

Des résultats préliminaires semblent indiquer que des éjaculations fréquentes permettent de diminuer le risque de cancer de la prostate. Une étude, sur plus de huit ans, a montré que ceux qui éjaculaient le plus fréquemment (plus de 21 fois par mois en moyenne) étaient moins susceptibles de développer un cancer de la prostate. Ces résultats étaient globalement identiques à ceux d’une étude australienne de moindre envergure. Plus d’infos ici

Publicités

Une réflexion sur “Apprends à connaître ton ennemi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s