Mardi 12 avril Séance n°14

English version

Vous ne trouvez pas que ce voyage est un peu long ?

L’enthousiasme du départ s’est un peu émoussé et l’excitation de l’éventuelle arrivée n’est encore qu’une perspective lointaine. Nous avons atteint la vitesse de croisière, marchant d’un bon rythme régulier, sans problème particulier à évoquer (à part ma concentration fluctuante).

Alors, que pourrions-nous faire pour nous divertir un peu ? Je sais, nous allons regarder un film. J’aime regarder des films pendant les longs trajets.

Mais qu’y a-t-il d’intéressant à voir ?

Que diriez-vous d’un film pour rester droit dans ses bottes comme le film de guerre classique The Cruel Sea (VF La Mer cruelle), réalisé par Charles Frend, d’après le roman de Nicholas Monsarrat ?


Je suis incapable de dire combien de fois j’ai regardé Jack Hawkins luttant contre les tempêtes de l’Atlantique et les sous-marins allemands pour mener les convois à bon port, mais je le regarde toujours avec le même plaisir. Pour moi Hawkins, dans le rôle du capitaine Ericson, incarne la détermination éclairée et téméraire – il a longtemps été l’un de mes héros favoris à l’écran.

Peut-être l’équipage de la Rose des Vents pourrait-il donner un coup de main à Schwarzy. Je les imagine en ce moment, naviguant de haut et en bas, scrutant la loge de ma prostate, jusqu’à ce que l’opérateur sonar s’écrie : « écho instantané, Capitaine » et ils s’empressent de larguer une nouvelle charge de grenades sous-marines juste au-dessus des cellules cancéreuses.

Sinon, je vous propose un film entre le rire et les larmes, comme About Time (VF Il était temps), réalisé par Richard Curtis ? (Pour afficher les sous-titres en français, cliquez sur l’icône « Paramètres » (juste à gauche du logo YouTube) puis cliquez sur « sous-titres » et sélectionnez français)

Le film irradie de chaleur, d’humanité et, en fait, d’amour.

Certaines des répliques sont inénarrables, Bill Nighy campe son personnage mieux que jamais et Domhnall Gleeson est merveilleux dans le rôle de son fils.

Mais j’aime par-dessus tout la scène finale du film, à l’évidence sentimentale, pour son incitation mémorable à profiter de chaque jour comme étant la seule façon de vivre notre vie. ( Pour afficher les sous-titres en français, cliquez sur l’icône « Paramètres » (juste à gauche du logo YouTube) puis cliquez sur « sous-titres » et sélectionnez français. )


Et finalement, je suggérerais un film beaucoup plus récent : Bridge of Spies (VF Le Pont des Espions) de Steven Spielberg, avec Tom Hanks et l’acteur phénoménal qu’est Mark Rylance.

Hanks joue James B Donovan, l’avocat d’assurances désigné pour défendre l’espion soviétique Rudolf Abel, joué par Rylance, après qu’il se soit fait coincer par les agents fédéraux.


C’est un film assez long mais qui se regarde avec plaisir et les 142 minutes passent très vite.

Ce que je garde vraiment du film, c’est juste une phrase qui revient à trois reprises.

À certains moments clés, Donovan demande à son client s’il n’est pas inquiet. La réponse d’Abel est toujours la même.
Le Pont des Espions – Réplique célèbre : « Est-ce que ça ferait avancer les choses ? »

Poussez-vous un peu, Jack Hawkins et le Capitaine Ericson – vous n’êtes pas seuls.

Publicités

Une réflexion sur “Un peu de distraction !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s