Jeudi 7 avril Séance n°11

English version

Blue Sky - 1

Avril affiche son visage pervers alors que je progresse vers l’hôpital – il fait gris, froid et humide. Les arbres en fleur semblent presque incongrus. Mais pour moi, c’est une belle journée – un jour de ciel bleu.

Le ciel n’a pas besoin d’être bleu pour cela. Un jour de ciel bleu définit plus un état d’esprit.

C’est une journée où les possibilités semblent infinies, où l’avenir s’étend jusqu’à un horizon à peine visible et où le monde devient un lieu d’abondance et de diversité, plein de fascination. Les jours de ciel bleu, le club hors ligue de l’Espoir parvient à écraser à plate couture celui de l’Angoisse, club de première ligue, avec 5-0 …… en jouant à l’extérieur.

Les jours de ciel bleu, vous remarquez soudain les nombreux gestes quotidiens de personnes attentionnées, charmantes et généreuses – vous croyez en la capacité de l’humanité à faire ce qu’il faut.

Les jours de ciel bleu, les plaisirs simples deviennent de vrais bonheurs : une giclée de printemps en fleur, la musique des langues variées dans le bus, un aperçu d’architecture élégante. Les bons souvenirs étincellent comme des pierres précieuses : une promenade sur une plage avec un être cher, un drapeau flottant sous une forte brise dans un ciel sans nuages, le battement d’aile d’un oiseau qui vous frôle au passage.

Les jours de ciel bleu, vous trouvez des solutions d’une simplicité désarmante à des problèmes inextricables.

Le jour où l’on m’a dit que j’avais un cancer, j’ai pensé qu’il n’y aurait peut-être plus jamais de jours de ciel bleu. J’étais triste à l’idée de devoir dire adieu aux matins joyeux.

J’avais tort.

C’est vrai, il y a bien quelques jours de brume sombre (et un peu plus de nuits). Mais le ciel se dégage rapidement et le soleil se lève toujours pour chasser l’humidité qui vous transperce et vous glace les os.

Continuez à avancer vers le ciel qui s’éclaircit et vous verrez que la température commence à grimper. Les couleurs redescendent peu à peu sur le monde. Le bruit des éboueurs devient presque un son agréable.

Un optimisme déraisonné ? Peut-être bien – mais cela fonctionne. Car les jours de ciel bleu nous encouragent à utiliser ce que je crois être notre plus grande force – l’imagination.

Si nous parvenons à imaginer comment les choses pourraient s’améliorer ou être différentes, alors cela arrivera.

Lorsque notre imagination tourne à plein régime, nous pouvons entrevoir des solutions créatives, trouver une issue aux problèmes les plus complexes rencontrés dans notre vie quotidienne. Nous pouvons alors tisser de ravissantes toiles argentées, montrant comment les choses pourraient être, si tout allait bien.

Je crois que l’art de raconter des histoires contribue à nous rendre uniques, nous, les êtres humains. Si nous utilisons notre imagination à bon escient, nous pouvons élaborer des histoires positives sur ce qui va – ou pourrait – arriver. Nous pouvons construire l’espoir.

Bien sûr, comme dans tout, il y a un revers de la médaille. Lorsque les brumes sombres déferlent sur notre imagination, elles s’accaparent l’un de nos plus grands atouts et le retournent contre nous, pour nous ligoter dans un enchevêtrement de filets défaitistes.

Alors gardez votre calme et continuez d’avancer en surveillant du coin de l’œil au cas où ce serait un jour de ciel bleu. Même par la plus grise des journées, au-dessus des nuages, le soleil continue de briller sur un paysage fantastique.

Publicités

Une réflexion sur “Un jour de ciel bleu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s