Droit à l’essentiel

Map and Compass

Mercredi 30 Mars Session n°5

English version

Personne ne vous accueille officiellement pour vous faire faire le tour du service de radiothérapie. Du coup, on ressent, un peu comme autrefois, l’angoisse des premiers jours d’école ou de collège.

Chacun semble savoir où il va et ce qu’il a à faire mais, pour le nouveau venu, cela peut sembler déroutant au premier abord.

Donc, aujourd’hui, j’ai décidé d’endosser le rôle du comité d’accueil présentant le service à un nouveau patient venu faire sa radiothérapie.

On ne se rend pas compte de l’importance que cela peut avoir.

Tout d’abord, entraînez-vous un peu avant le début de vos sessions. Etudiez le meilleur trajet pour vous rendre à l’hôpital, selon les différentes heures de la journée.

Vous connaissez peut-être déjà le trajet jusqu’à l’hôpital, mais savez-vous où se trouve le service de radiothérapie? Est-ce bien le meilleur itinéraire?

Avec ma compagne, nous avons réussi à trouver un raccourci passant par une autre entrée de l’hôpital, ce qui permet d’éviter l’affluence de l’entrée principale.

Si vous le pouvez, essayez de vous faire accompagner, du moins pour les premières séances. Laissez tomber le côté fier et viril. C’est tellement rassurant d’avoir quelqu’un qui vous tienne la main (au sens propre et au sens figuré) quand vous êtes anxieux. Même s’il est impossible de vous accompagner dans la salle des rayons, c’est très agréable de retrouver un sourire familier au moment où vous en sortez.

Et si, comme moi, vous êtes un peu dur d’oreille (surtout quand je suis stressé), bénéficier d’une seconde paire pourra vous être utile. Et si, comme moi, vous n’avez pas un très bon sens de l’orientation, vous apprécierez l’aide d’un tiers pour trouver votre chemin dans les couloirs anonymes de l’hôpital.

Prévoyez de quoi vous occuper. La salle d’attente ne doit pas son nom au hasard. De la lecture, des mots croisés, ou peut-être un magazine de casse-têtes. Il faut que vous puissiez entendre l’appel de votre nom donc il vaut mieux éviter tout ce qui nécessite des écouteurs. (Mais prenez-les quand même si vous faîtes un long trajet pour venir.)

Vérifiez que votre téléphone portable est bien chargé. Vous apprécierez de pouvoir, grâce à lui, échanger quelques textos sympathiques (rien ne vous empêche même d’y écrire un blog). A l’hôpital où je suis, rien n’interdit d’utiliser un mobile dans la salle d’attente RT et il y a même du wifi gratuit avec un bon signal – étonnant car le couloir d’accès vers les rayons se trouve tout en bas dans les sous-sols de l’hôpital.

Portez des vêtements pratiques et confortables. Je vous conseille de choisir des chaussures faciles à enfiler et un pantalon style survêtement avec une taille élastique. Je trouve cela très pratique car je passe beaucoup de temps à m’habiller et me déshabiller lors de mon parcours quotidien (à développer un autre jour).

Oh, et si vous avez l’habitude de porter des chemises à manches courtes pour les visites à l’hôpital (plutôt sensé compte tenu du nombre de personnes désireuses de vous enfoncer des aiguilles dans le bras), il faut peut-être reconsidérer la chose. Pour le voyage au pays des rayons, je recommande des manches longues et peut-être aussi un pull léger ou un gilet.

Schwarzy, Le terminator aux rayons X, ne vous déleste pas seulement de « votre moto, vos bottes et vos vêtements » pour faire son boulot. Il a également besoin d’une température constante qui semble être autour de 15°C. La salle des rayons peut donc vous sembler frisquette – surtout quand vous n’aurez plus votre pantalon. N’hésitez pas à demander une couverture.

Essayez de sourire et de dire « bonjour » aux gens. Ça aide. Les professionnels du service RT sont très gentils et très sympathiques. Discuter un peu avec eux vous permettra de briser la glace.

Adoptez la même attitude avec vos compagnons de voyage RT. Les sourires que j’ai reçus lors de mon premier jour m’ont vraiment réconforté – alors à présent, j’essaye de renvoyer l’ascenseur. Un sourire peut initier une conversation intéressante… ou pas. Mais cela vaut toujours la peine d’essayer.

Toutes ces petites choses peuvent vous aider à vous sentir plus à l’aise pour votre voyage. Mais elles ont aussi un objectif beaucoup plus important.

Elles vous permettent de prendre le contrôle – même si c’est de manière infime. Vous gérez votre propre confort. Vous avez un plan d’action.

Cet imbécile de cancer ne veut pas vous laisser la main. Plus vous vous sentez perdu, plus il va prendre le pouvoir.

Alors, prenez le contrôle, autant que possible. Cela vous garantit une carte et une boussole pour votre voyage.

Et quand vous ressortirez – regardez vers le ciel et prenez une grande bouffée d’air frais. La vie est belle !

Publicités

2 réflexions sur “Droit à l’essentiel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s